Benoît Colin
Code, computer arts & electronic music
Blog
bchess is now mobile friendly
2014-06-04

I've updated the frond-end of my javascript chess engine, so it should work with touch-screen devices (they don't handle the drag and drop the same way).

Just load the url http://bcolin.com/chess in your tablet or smartphone browser, ajust the zoom level, and start playing!

Screenshot from my htc one m8
bchess : a javascript chess engine
2013-06-10

I finally finished bchess, a javascript chess engine.

No server code here. All is plain javascript, HTML and images. You can play right in your browser.

It use a tree exploration algorythm and a custom board evaluator. This way of solving chess has already been beaten to death, I know. The objective here was to challenge myself on coding this engine from scratch, and also check the JS performance of such a think. For this last point, it's quite deceptive, even in modern browsers.

Funny think - but very logic, at the end : it plays kinda like me. Hey, it's me who explain to this machine what a good move is.

Have fun with bchess!

Cells tower defense game released
2013-02-18

Finally made it until the end. Feew. Let me introduce you Cells, my brand new tower defense game.

You are under virus attack and have to generate various defense cells. Generation is only possible when your generator-cell, called the "egg", is feeded with thoses special yellow cells you have to collect.

For me, the fun part was to play with love2d, box2d physics, and make multiple audio tracks so that the music can follow the game intensity. And GPU shaders, too. LUA programming language seems comprehensive. I used zerobrane studio as IDE. Apart some minor struggles around box2d models, the whole creation workflow went quite smoothly.

Have fun with Cells tower defense!

My mix @ Groovin Pitch Festival
2012-09-20

There was a small ska-rock-reggae festival near my town and I had the opportunity to play a DJ session there. The challenge for me was to send some electronic feels to the audience without hurting the rootsy and accoustic ambiance of the festival.

So my plan was to start with some reggae/dub tracks and slipping slowly to more drummy, more aggressive drum&bass and similar tracks. Most of those tracks had to be edited to fit better each others, that was the longest part.

Play / Download link (mp3)

Happy listening!

[MAO] Retour d’expérience sur la Torq Xponent de M-Audio
2010-10-01

Comme ça fait maintenant quelques mois que je travaille mes mixs avec la Torq Xponent de M-Audio, je suis en mesure de vous donner mon opinion sur ce système.

La Xponent est une surface de contrôle reliée en USB à l’ordinateur, qui fait également office de carte son externe. Elle est livrée avec le logiciel de DJ Torq, qui reçoit les mouvements de la surface de contrôle et applique en temps réel les traitements sur les flux audio.

De taille confortable, composée de métal et de plastique, généreuse en boutons et fonctionnalités, je la trouve agréable à utiliser et plutôt esthétique. Pratiquement tous les boutons sont lumineux, pas inutile car le DJ se trouve rarement dans un environnement bien éclairé.

Au centre de la surface, on retrouve les élements classiques : le crossfader, les fonctions de gain et d’égalisation, un “volumètre”. Je m’étend pas dessus, c’est du classique. Notons quand même que les courbes qui sont derrière les contrôles d’égalisation sont très bien senties, notamment dans les basses, qui donnent un son très “live”, “club”, pro quoi.

Mais on y trouve aussi des choses moins classiques :

  1. Un trackpad. Tu peux t’en servir soit pour contrôler ta souris, soit pour contrôler simultanément deux paramètres d’effets (X et Y, un peu comme un kaosspad). Génial ça ! Tu switches d’un mode à l’autre avec le gros bouton MIDI au milieu.

  2. Deux boutons pour activer un mode synchronisé (SYNC). C’est-à-dire que Torq va automatiquement ajuster le tempo d’une piste sur le tempo de l’autre piste, et faire coller les beats. Initialement, j’étais sceptique sur cette fonction, c’est quand même le coeur du boulot du DJ qui est remplacé par un algorythme... mais ça fonctionne très bien, ce truc automatique, et ça peut faire gagner du temps quand tu as beaucoup de manips à faire en plus de synchroniser tes pistes. Alors je m’en sers, aucun scrupule.

  3. Deux boutons “Shift” qui permettent d’accèder à des fonctions secondaires, comme l’enregistrement d’un marqueur sur une piste, ou une navigation rapide au début d’une piste. Mine de rien, je m’en sers pas mal.

Sur les côtés de la surface, deux decks pour travailler tes flux audio. Et là, c’est blindé de fonctionnalités... Parmi les choses classiques, le curseur d’ajustement de tempo. Juste au-dessus, deux petits boutons qui permettent, tant que tu maintiens enfoncé le bouton, d'accélérer ou ralentir légèrement ta piste, pour faciliter le calage des morceaux. Mais tu peux aussi utiliser le gros jogwheel pour caler tes morceaux, c’est comme tu veux ! D’ailleurs, ce jogwhell peut être également utilisé comme moyen pour scratcher ! Et il existe un mode de scratch particulier qui fait que le morceau “continue” pendant le scratch, donc la rythmique n’est pas cassée. C’est du plus bel effet.

Tu disposes également de fonctions de looping poussées (en bas du deck). Très simples à utiliser, j’en use et abuse. Hop, tu pousses un bouton et ta piste boucle sur les 1, 2, 4 ou 8 mesures qui suivent.

Ce qui est pour moi un MUST (et la raison pour laquelle j’ai acheté ce système), ce sont les quatre potards d’effets, placés juste sous le jogwheel. Tu peux y assigner les effets prédéfinis de ton choix : dual filter, distortion, strobe, reverb, reverse, repeat over, etc. Les effets prédéfinis sont de bonne facture. Le dual filter est terrible. La distortion délicieusement piquante sans être désagréable. Le repeat over permet de faire des petites boucles qui tournent par dessus le morceau, dont tu peux régler la vitesse et le volume en direct.

Mais le TOP, c’est... de pouvoir brancher sur ces potard des plugin d’effets VST de ton choix. Torq est un logiciel plutôt intelligent qui sait “brancher” les mouvements de tes potards sur des effets VST. Tu es libre ! (Nota : si un plugin VST se mettait à devenir instable, Torq le détecte et le désactive. Ca rassure un peu, parce que la stabilité est cruciale en live)

J’ai néanmoins rencontrés quelques petits problèmes. Ayant testé la bête sous XP, Vista et Seven, avec des configurations matérielles variées, je n’ai pas constaté un fonctionnement toujours uniforme.

Sur une vielle tour sous XP, avec un tout petit monoprocesseur, je n’ai pas rencontré de gros problème hormis un crash de Torq lorsque je jouais avec pas mal d’effets en même temps. Je pense que la faible puissance du processeur y est pour quelque chose. Mais globalement Torq n’est pas un logiciel gourmand en ressources.

Sur un portable équipé d’un bon CoreDuo, sous Vista, j’ai deux bugs curieux : le trackpad en mode souris se met à cliquer constamment (pénible, je le met en mode effet 2d pour contourner) et j’ai mon curseur de tempo gauche qui est devenu mort (je le bouge mais rien ne se passe). Aucune idée de la source du problème.

Sur un portable équipe d’un DualCore, sous Seven, je n’ai rencontré aucun problème.

Si vraiment je devais reprocher quelque chose, ce serait l’utilisation obligatoire des touches F1 et F2 pour charger un morceau sur un deck. J’aurais préféré un bouton directement sur la surface de contrôle...

Sachez enfin une chose importante : Lorsque vous installez votre Xponent sur une prise USB donnée, il faudra toujours utiliser cette même prise USB par la suite. Sinon votre Xponent ne sera pas détectée.

En conclusion, la Torq Xponent est un système de DJ professionnel, très évolutive grâce à sa partie software, et très maniable grâce à sa surface de contrôle hardware. La stabilité du logiciel, installé sur un Windows autre que Vista, bien nettoyé et configuré, est très bonne et n’a rien à envier à un Mac. J’en suis donc pleinement satisfait.

Vous avez un doute, des questions, un problème avec la Torq Xponent ? Les commentaires sont là pour ça !

A lire aussi :

Petite vidéo de New York
2010-07-10

Juste pour le plaisir de faire un montage photos et videos en musique, suite à une bonne semaine vraiment sympa là-bas.

Les blasés du web
2010-05-02

Je sais pas pour vous, mais ces derniers temps certaines lectures de la blogospère me laissent un goût d'amertume.

D'où ça vient ce ton blasé, tout ces blogueurs qui roulent leurs muscles, ponctuent leurs phrases de lulz, de RT please cyniques, parlent avec lassitude de SERPS, pagerank sculping et autres nofollow, l'ensemble étant bien destiné à montrer qu'ils sont pas nés de la dernière pluie et qu'ils connaissent un ou deux sites US underground. Ça transpire un genre de web-blasitude moralisatrice fatigué.

Je l'interprète comme "j'ai tout vu tout vécu sur le web donc cherche pas". Je n'approuve pas ce ton. Trop facile. Le web est devenu si énorme et varié, que si on dit qu'on est un blasé du web, alors on dit qu'on est un blasé de la vie, ce qui revient à dire qu'on ne comprend rien à ce qu'il se passe autour de soi.

Je sais pas, moi je suis un "vieux" du web, oui, j'ai mis en ligne des sites fait sous dreamweaver quand les blogs n'existaient pas encore, avec des balises <font>, du Comic sans et de la musique midi en boucle en démarrage de page. Et 15 ans après, je suis pas "blasé" ! J'ai encore envie de fouiller avec curiosité le contenu d'un pauvre petit site perso, de cliquer sur des liens sans en avoir rien à foutre des referers, analytics et autres taux de conversions. D'accompagner ceux qui tentent, qui font des erreurs et qui apprennent.

Je veux rester curieux, inventif. Le web est très jeune, il n'a fait que 1% de son chemin. Tout reste à inventer.

[MAO] Retour d'expérience sur la RM1X de Yamaha
2010-02-14

Aah la rm1x... J'avais envie d'en parler un peu, car c'est une machine qui a au moins 10 ans, et qui néanmoins est une pierre angulaire de mon petit home studio.

La rm1x, c'est une grosse boite en métal, de couleur ringard, mais, par ce je-ne-sais-quoi de grain sonore et d'interface sympa, elle a perduré dans les studios des artistes électro / techno. Je pense que c'est dû a son fonctionnement très personnalisable, ce qui fait qu'au bout de quelques temps d'utilisation, elle est devenue "ma" rm1x, avec mes multiples petits réglages, ses points forts et ses faiblesses.

Il y a quoi, dedans ?

Il y a un séquenceur puissant compatible midi. Tu peux créer à la main des patterns midi (en mode Grille ou en mode Pas-à-pas) ou bien les enregistrer via un clavier externe. Tu disposes ensuite de pas mal de fonctions pour modifier un pattern : quantisation, modification des contrôles midi, découpages et copier-coller en tous genres. Ca ne vaut évidemment pas un éditeur midi comme sur Cubase, mais bon, moi ça me suffit, je préfére travailler comme ça, avec du hardware, que de cliquer constamment avec la souris sur Cubase. A noter que la rm1x te permet de jouer 16 patterns midi en parralèle. Ces 16 patterns forment une section, et pour un morceau donné, tu peux te promener parmis 16 sections pour "enchainer" les différentes étapes de ton morceau.

Il y a une banque de patterns midi impressionnante. Je ne les ais pas comptés, mais il y a vraiment beaucoup de patterns midi préenregistrés. Mais le fonctionnement de la machine a été aussi taillé pour qu'il soit aisé de prendre un pattern midi préenregistré, de le modifier selon ton goût, et de l'enregistrer en tant que pattern "perso". Au niveau mémoire, au bout de 2 ans d'utilisation sans jamais supprimer quoi que ce soit, je ne l'ai encore jamais rempli. Faut dire que le midi, ça prend pas beaucoup de place. Au pire tu as un lecteur de disquettes pour sauvegarder. Des disquettes ^^ Ca m'a fait drôle d'aller acheter ça.

Une bonne grosse banque de sons midi électro / techno. La rm1x a dix ans, et pourtant sa banque de son, avec quelques ajustements bien sentis, tient toujours la route. Il y a de la basse là-dedans, cousin ! Evidemment, si tu va choisir le violon dans la banque standard midi, tu vas être déçu. La rm1x c'est pour l'électro, et les banques de basses / nappes / claviers sont honorables, tant que tu joues un peu avec les effets. Perso, je rajoute des effets d'insert avec Cubase sur certains sons, pour leur donner un peu plus de largeur ou de distortion. Mais je te rassure, tu peux également utiliser la rm1x pour contrôler des instruments externes en midi. Moi je m'en sers aussi pour contrôler mon Microkorg (un synthé avec pleins de paramétres).

Un honnête processeur d'effet. La rm1x te permet d'appliquer QUATRE effets donnés au choix (cutoff & resonnance, disto, flanger, chorus, overdrive, reverb, écho, etc.) sur N pistes, en réglant la quantité d'effet pour chaque piste. Tout les mouvements d'effets que tu peux produire peuvent être enregistrés en tant que contrôle midi, bien sûr. Les effets sont assez vieillots, je me sers donc de ceux qui ont bien veillis, en profitant du plaisir d'un potard qui applique un effet en live, tout en l'enregistrant comme contrôle midi. Il faut savoir que chacun des 8 potard est ré-assignable, donc potentiellement tu peux contrôler 8 paramétres d'effets de ton choix, en live.

Son utilisation au quotidien ?

Tu peux utiliser la rm1x pour faire aussi bien du live que du studio. Mais perso, je ne suis pas sûr que je m'en servirais pour faire du live. Il m'est arrivé de faire bugger la machine 2 fois en 1 an, des bugs bien violents qui le feraient pas en live (son hyper agressif en boucle, rm1x et PC freezés, reboot obligatoire...).

Au quotidien, l'écran large rétroéclairé est tiptop, les fonctionnalités sont bien présentés, les manips s'enchaînent facilement, l'OS répond vite. Par contre, attention à la fragilité des pads et des potards qui eux sont en plastique. C'est le gros défaut de la rm1x. Les miens ont été remplacés par des neufs, mais 1 an après, je sens déjà qu'ils s'émoussent et je dois forcer l'appui sur certains pads. Heureusement que j'utilise surtout mon clavier externe, sinon je dirais qu'ils ne tiendraient pas 3 mois...

A noter également, quelques bugs midi. J'ai beau désactiver la sortie midi de la rm1x, elle envoie quand même des "control change" quand je fais des manips dessus, ce qui perturbe mes synthés externes. Un poil chiant.

A niveau de la connectivité, c'est le minimum : entrées et sorties midi et sortie audio stéréo. Il y a une exotique entrée "Foot SW", qui attend une pédale midi, aucune idée de l'effet qu'elle apporte. J'aurais bien aimé avoir un peu plus de sorties, pour enregistrer séparement plusieurs pistes en même temps.

Conclusion

La rm1x est une machine agréable, permettant aussi bien une création rapide from scratch, qu'un travail minutieux d'édition de patterns. Servie par une belle banque de pattern ainsi qu'une banque de sons et d'effets honorables, elle souffre néanmoins de petits défauts de solidité des pads, et de bugs minimes d'OS en midi. Son utilisation est intuitive pour peu qu'on lise un minimum la notice. C'est une machine clairement taillée pour les musiques électroniques.

Allez, je vous laisse avec ce morceau que j'ai fait il y a quelques semaines avec la rm1x, pour vous faire une idée.

A lire aussi :

Comment foirer une pub :)
2009-12-04

Vu à l'instant, cette publicité somme toute banale. Mais il y a un détail terriblement foiré, le trouverez-vous ?

image pub foireuse

Albums

Grab a free download of my album.

Games
Cells

Play my tower defense game right now. It's free!

Read blog post

bchess

Try to beat my chess engine right in your browser.

Read blog post

Random blog posts

Noms de domaines absurdes

Petite vidéo de New York

Grande Surface Man

Mon opinion sur les billets sponsorisés

Positionnez facilement et rapidement vos multiples fenêtres

Comment foirer une pub :)

L'écran noir

Cells tower defense game released

Hot blog posts

[MAO] Retour d'expérience sur la Fast Track Ultra 8R de M-Audio (58 comments)

Plus chère la vie (18 comments)

Pourquoi j'ai bien déconnecté pendant les vacances en 5 points (13 comments)

Les blasés du web (9 comments)

[MAO] Retour d’expérience sur la Torq Xponent de M-Audio (6 comments)

L'écran noir (5 comments)

Mon opinion sur les billets sponsorisés (5 comments)

Le mystère de la touche ² (4 comments)

I should put a footer here with links to fun stuff but no. Find by yourself.